fbpx

Optimiser sa trésorerie avec le reverse factoring

affacturage inverse gestion tresorerie entreprise

Qu’est-ce que c’est que le reverse factoring ?

Le reverse factoring ou affacturage inversé est une méthode qui permet de gérer les finances d’une entreprise. Il aide principalement les sociétés à rembourser leurs fournisseurs avant même que la date de l’échéance de leurs paiements soit arrivée à terme, et ce, sans toucher aux fonds de la société.

Le reverse factoring est également utilisé dans les relations B2B. C’est ce que l’on désigne couramment créancier et débiteur. Dans cette circonstance comme dans l’entrepreneuriat, les principaux acteurs qui interviennent sont le donneur d’ordre, le fournisseur et le factor. Le dernier membre est chargé de payer le créancier en lui soldant le montant dû par le débiteur. Cette opération doit se faire de manière instantanée. À la suite, le factor sera à son tour rémunérée par le débiteur.

Comment fonctionne l’affacturage inversé ?

Généralement, l’affacturage inversé fonctionne selon un principe qui fait intervenir différents points comme :

  • le dépôt d’un mandat auprès du fournisseur ;
  • la livraison de la marchandise ou l’accomplissement d’une tâche ;
  • l’établissement de la facture ;
  • l’envoi de la facture ;
  • le paiement en 24 ou 48 heures ;
  • le remboursement au fournisseur ;
  • le recouvrement selon l’échéance.

D’une manière plus détaillée, l’affacturage inversé est une relation tripartie qui implique une entreprise cliente, un prestataire de service ou fournisseur et un intermédiaire ou factor. Dans un premier temps, l’entreprise cliente demande un service au fournisseur qui lui envoie une facture. Le commanditaire envoie donc cette dernière au factor qui rembourse alors les frais de prestation en déduisant un escompte. Il remet cette dernière au commanditaire qui la lui retourne en guise de commission.

À l’échéance prévue, l’entreprise cliente paie finalement les frais de prestations initialement dus au fournisseur, à l’entreprise d’affacturage.

Cette pratique bien qu’elle soit peu rependue présente de nombreux avantages pour une entreprise.

Quels sont les avantages du reverse factoring ?

Comme énoncé précédemment, le reverse factoring sollicite l’implication de trois acteurs. Le fournisseur et l’acheteur sont les participants majeurs. En termes d’avantage, sachez que les deux parties s’en sortent bénéficiaires !

Les bénéfices pour le fournisseur

En émettant un avis favorable à l’affacturage inversé, le fournisseur dit oui à un règlement immédiat de la facture de son service. Il rentre alors en possession de son argent au lieu d’attendre plusieurs mois, comme on le remarque généralement.
Par ailleurs, ce type de contrat protège le fournisseur contre les recours du factor, dans le cas où le client ne paierait pas son montant dû. Le fournisseur est alors protégé par ce contrat.

Les bénéfices pour l’acheteur

Au niveau du donneur d’ordre, le premier avantage se résume à l’instauration d’une bonne relation fournisseur et client. Ensuite, on note que le délai de remboursement de la facture auprès du factor s’étale sur une période assez longue. Le paiement n’aura donc pas un grand impact sur la trésorerie de l’entreprise.

Ainsi, l’acheteur dispose de temps pour optimiser sa trésorerie tout en gardant une bonne relation avec ses fournisseurs. Cependant, avant de conduire votre société sur ce terrain, sachez que vous aurez à choisir entre plusieurs types de reverse factoring.

Quels sont les différents types de reverse factoring ?

Il existe deux types de reverse factoring, notamment les modèles systématique et collaboratif. On voit ça ensemble ?

Le reverse factoring systématique

Il s’agit de la première forme qui fit son apparition. Selon elle, le reverse factoring est obligatoire pour le remboursement des fournisseurs. Dès qu’une situation de paiement de facture se présente, la procédure d’affacturage inversé doit être automatiquement lancée, d’où le terme systématique. Au fur et à mesure de son évolution, ce type de reverse factoring fut fortement déprécié. Les recherches et analyses ont donc donné naissance à une autre technique.

Le reverse factoring collaboratif

Ici, le fournisseur est libre de décider s’il désire faire recours au reverse factoring. Dans le cas où l’avis émis est positif, le donneur d’ordre (entreprise ou particulier) a le devoir de se tourner vers une société d’affacturage pour solliciter le paiement d’une facture. Cette dernière se chargera à son tour d’effectuer le remboursement au fournisseur. Cela dit. Avant de pouvoir choisir l’une ou l’autre de ces méthodes, vous devez tout d’abord y être éligible.

Qui peut se servir du reverse factoring ?

En considérant certaines réalités que présente cette technique de gestion, il serait alors judicieux de noter que le reverse factoring ne s’adresse pas à toutes les entreprises. Celles qui peuvent y prétendre sont :

  • les grands groupes ;
  • les usines d’achats qui couvrent de moyennes ou grandes surfaces ;
  • les services d’achat.

L’affacturage inversé est donc idéal pour les grands groupes qui disposent d’un taux de solvabilité très élevé. Toutefois, il peut également convenir aux sociétés qui sont à la recherche d’une aide, en fonds de roulement (BFR). Si votre structure se retrouve dans l’une de ces catégories et est éligible, vous devez alors vous intéresser aux conditions d’admissibilité.

Quelles sont les conditions d’accès au reverse factoring ?

Elles concernent des points importants comme le chiffre d’affaires la possession d’un compte client. Ces derniers varient généralement d’une société à une autre.

Le chiffre d’affaires minimum

Aujourd’hui, il peut paraitre facile pour plusieurs sociétés de recourir à la méthode de l’affacturage inversé, mais peu de personnes mesurent les enjeux réels. En réalité, si vous ne désirez pas vous retrouver avec les axes négatifs de cette technique, il serait idéal que vous commenciez par vérifier votre chiffre d’affaires. Il est important que ce dernier soit maximal (environs 20 à 30 millions d’euros).

Dans le cas où vous serez en deçà, vous ne pourrez malheureusement pas y avoir accès. Toutefois, on assiste de nos jours à une démocratisation du secteur. En effet, il est possible que vous tombiez sur des particuliers, qui seraient disposés à vous accompagner avec un chiffre d’affaires plus minimaliste.

L’installation d’une plateforme

L’intégralité du processus de l’affacturage se déroule via un site dématérialisé et sécurisé par un code privé assigné à chaque membre. Cette innovation technologique est un outil de base qui relie les acheteurs et les fournisseurs qui œuvrent ensemble pour un intérêt commun. Cette technique est moderne et collaborative. Elle vous permettra de faire des analyses, d’établir des connexions importantes. Ainsi, lorsque vous désirez intégrer le système, vous avez tout intérêt à vous mettre à jour, que ce soit au démarrage de votre entreprise ou au niveau de la phase maturité.

CASHTRACK VOUS ACCOMPAGNE SUR VOTRE GESTION DE TRÉSORERIE

Besoin d’une meilleure visibilité sur votre trésorerie ?
Découvrez comment notre logiciel aide les entrepreneurs dans le suivi de leurs finances

Prenez rendez-vous ! (c’est 100% gratuit)

Profitez d’un accompagnement offert pour créer votre compte sur notre logiciel et ajoutez de la magie à votre gestion de trésorerie

Prenez rendez-vous ! (là aussi, c’est 100% gratuit)

Profitez d’une réduction de 10%

Vous arrivez à la fin de votre période d’essai et vous souhaitez continuer de profiter de toutes les fonctionnalités de votre logiciel de gestion de trésorerie?

Alors ne loupez pas cette opportunité, inscrivez-vous à nos actualité et recevez immédiatement 10% de réduction sur votre prochain abonnement !