fbpx

Crise sanitaire : Optimiser la trésorerie de son restaurant

crise sanitaire aide aux restaurateurs

Plus que durement touchés par la crise sanitaire, les gérants d’hôtels et de restaurants restent encore et toujours dans l’incertitude. Gérer sa trésorerie se révèle être alors un véritable casse-tête. La situation s’éternise, l’industrie de la restauration suffoque et doit absolument se donner les moyens de garder la tête hors de l’eau en ces temps injustes. Une situation difficile, désespérante, comment maintenir sa trésorerie et tenir le coup ? Et comment nous, consommateurs, pouvons-nous continuer à soutenir les entreprises locales de restauration et d’hôtellerie ?

Dans cet article, 6 pratiques à adopter ou améliorer pour gérer au mieux la trésorerie de votre restaurant. En espérant que l’on se sorte au plus vite de cette période de crise, c’est que ça commence à être très long !

Vous n’êtes pas dans la restauration mais votre secteur connaît lui aussi des temps compliqués ? N’hésitez pas à chercher des solutions au travers de notre article Covid-19 : Trésorerie en période de crise économique

Restauration : 6 conseils pour gérer sa trésorerie en période de crise

Négocier avec ses fournisseurs

Si une première piste doit être explorée, c’est celle de la négociation avec ses fournisseurs. Si vous souhaitez pouvoir décaler dans le temps le paiement de créances, la négociation avec chacun de vos fournisseurs est cruciale. Voici une mesure courante mais fiable, qui peut préserver votre trésorerie en période de crise. Bien sûr, votre demande doit rester acceptable et cohérente, si vous ne souhaitez pas ternir vos relations commerciales !

Une contrepartie peut être envisagée, sous la forme d’un engagement contractuel à long terme par exemple. En cas de refus, plusieurs solutions sont possibles : demander un échelonnement du paiement en vue de fractionner la dette sur plusieurs, par exemple.

Offrir la livraison et / ou la vente à emporter

L’un des moyens de continuer à servir vos clients, c’est la livraison ou la vente à emporter !

Pou vous initier à la livraison, vous pouvez très facilement vous inscrire sur une plateforme de livraison comme Uber Eats, Deliveroo, Just Eat, etc., Un bon moyen pour bénéficier d’une infrastructure prête à l’emploi, mais aussi de ressources et d’un réseau de coursiers livreurs !

Pour s’adapter à la crise sanitaire, la plupart de ces services de livraison ont déjà mis en place une politique de « livraison sans contact« , prenez le temps de vous renseigner sur ces solutions, elles peuvent vous être d’un grand secours.

Pour l’option des plats à emporter, assurez-vous de prêter une attention particulière à l’hygiène et à l’éloignement afin que vos clients et votre personnel se restent en sécurité ;

  • Proposez le paiement sans contact si possible, et nettoyez votre terminal de paiement après chaque transaction si le paiement sans contact n’est pas pris en charge
  • Gardez votre porte ouverte, que les gens aient à toucher les poignées et autres surfaces
  • Toujours un gel hydroalcoolique à disposition des mains des clients et du personnel
  • Indiquez les distances minimales entre les clients qui font la queue au sol
  • Portez des gants jetables si vous devez manier des espèces

Augmenter sa présence sur les réseaux sociaux et solliciter ses clients

Invitez vos clients à se connecter à votre page Facebook ou Instagram et utilisez le pouvoir magique des réseaux sociaux pour augmenter votre visibilité. Vous êtes toujours là, vous êtes toujours debout, et pas question de sombrer dans l’oubli ! De Google My Business, aux sites d’avis en ligne, en passant par de la newsletter, mettez le paquet sur une communication de proximité pour rester en contact avec vos clients.

Si vous commencez à proposer des livraisons ou des plats à emporter, à vendre des chèques-cadeaux ou autre, demandez à vos clients qui vous soutiennent en ligne de partager autant que possible. Vos messages, vos publications, votre histoire, votre présence, sachez que vos clients se sentent concernés et qu’ils veulent très certainement vous aider. Ce partage permettra d’étendre considérablement votre portée.

Vendre ses stocks alimentaires

Vous possédez un site web ? la mise en place d’une boutique en ligne peut être une solution si vous souhaitez vendre des surplus ou des stocks. Vous pouvez également essayer de vendre des repas supplémentaires, cela pourrait être une façon d’utiliser des ingrédients frais en préparant des plats que l’on peut congeler. Pas de gaspillage, quelques euros en plus !

Les denrées qui sont plus difficiles à exploiter, comme les restes ou les objets sur le point d’expirer, peuvent être vendues ou données par le biais d’applications comme Too Good To Go, Olio, etc…

Analyse et gestion de trésoerie

Est-ce qu’il n’est pas temps d’analyser finement vos coûts et de garder l’essentiel ? De réduire au maximum ? Et de regarder plus loin que le lendemain ?  Si l’optimisme a et aura toujours une petite place dans votre cœur, du moins nous l’espérons, fonder son budget sur la mince probabilité d’une relance économique prochaine, ce n’est pas une bonne idée. N’hésitez pas à consulter notre article à ce sujet : Construire et anticiper son budget 2021

Aussi, un suivi fin et précis de sa trésorerie est plus que jamais indispensable, même si la comptabilité c’est pas votre truc, même si oui ça prend du temps. Si l’on pouvait se contenter d’un plan de trésorerie mensuel avant la crise, il est maintenant nécessaire de le faire chaque semaine, si vous souhaitez y voir plus clair et prendre de bonnes décisions.

Restaurateurs, soyez créatifs, rebondissez

Vente adaptée, cartes de fidélité, vente de stocks, de cartes cadeaux en ligne, offrir des bons, organiser des jeux sur vos réseaux sociaux… Rester en apnée en croisant les doigts sur une amélioration prochaine de la situation, ce n’est pas viable. Ni pour votre commerce, ni pour votre moral.

D’ailleurs, personne ne dit que vous ne pouvez vendre que de la nourriture ou des boissons. Une façon créative de faire plus d’affaires serait par exemple de vendre des recettes. Vous imaginez ? « Créez un petit morceau de **votre marque** à la maison », en fournissant à votre client une recette spéciale pour l’un de vos plats.

Ce n’est pas facile, mais il y a toujours moyen de rebondir. Les temps nous l’ont prouvé, on ne peut pas se permettre d’espérer une amélioration sans rien faire, il faut s’adapter et se lâcher côté créativité.

Mieux gérer la trésorerie de son restaurant en crise : Conclusion

La trésorerie fond vitesse grand V quand on se retrouve face à une chute brutale de revenus, et que 80% des charges sont fixes. Votre trésorerie, plus encore aujourd’hui, c’est ce qui vous fait tenir malgré les obstacles. Faire face dans cette période inédite est possible, et si garder espoir est primordial, garder un œil sur sa trésorerie l’est tout autant !

N’oubliez pas qu’il existe des solutions digitales pour un suivi optimisé et automatique de votre trésorerie, et que nous sommes à votre disposition, pour échanger, vous conseiller, vous soutenir.

Lire aussi : Bien gérer son restaurant en 7 conseils

 Inscrivez-vous à notre newsletter et ne manquez aucun article